The very first planet explorer

Durant mon stage à L’Atelier de Sèvres cet été, j’ai réalisé cette petite animation:

Avec la musique du génial Mr Nobody de Jaco Van Dormael

Mes recherches:

anim1

anim2

anim3

anim4

petit zoom

anim5

anim6anim7

anim8

anim9

anim10

Anim11

Eeett un autre petit close up

Anim12

J’ai passé trois jours sur les recherches, faites dans un carnet fourni par l’atelier.

Puis, j’ai attaqué l’animation, en commençant par la confection des décors et des éléments à animer. Nous avons tous fait du « stop motion » à partir de décors (parfois) coulissants et de personnages découpés dans du papier.

anim13

Le fond coulissant!

Anim14

La forêt. Je voulais à l’origine que la petite fille marche dans la ville en ramassant des objets à terre, et parvienne finalement jusqu’à la forêt sans même s’en rendre compte.  Là, elle aurait entrepris de construire sa fusée à partir de ces objets.

Anim15

Pour faire le petit générique du début, j’ai collé mon personnage à la patafix sur un fond, et j’ai glissé successivement plusieurs « cheveux »  coloriés de différentes façons, en les bougeant sensiblement vers la gauche ou vers la droite. Les étoiles étaient complètement libres (tellement libres que je les ai perdues..), et je les ai faites bouger dans tous les sens

Anim16

J’ai du passer une journée (sans compter la pause déjeuner, de 9h à 17h) sur le cycle de marche. Je voulais absolument que les cheveux rebondissent.. J’ai découpé un petit bras en trois parties (avant bras, bras, main tenant un petit marteau) que j’ai collé sur l’épaule du dernier personnage afin qu’il exécute le dernier mouvement. (c’est si petit que j’ai perdu les parties du bras qui n’étaient pas attachées avec de la patafix)

Anim17

La fusée était un assemblage de petits objets de provenances aléatoires collés entre eux avec de la patafix. Là encore, j’ai perdu une bonne partie des pièces. En ce qui concerne les feux, j’avais découpé plusieurs flammes rouges, oranges et jaunes, et je les assemblait de manière aléatoire, afin de donner une impression de crépitement. Le personnage cligne des yeux deux fois dans la fusée, j’avais prévu un bon nombre de visages différents à mettre derrière le hublot. Le hublot était malheureusement trop petit, et on ne pouvait pas voir grand chose. J’ai donc décidé de la faire cligner des yeux uniquement. Comme pour le feu qui s’amenuise petit à petit lorsque la fusée s’apprête à alunir, j’ai découpé des nuages de différentes tailles, coloriés en gris, qui grossissent à mesure que le feu disparaît. (bien, sur, j’en ai aussi perdu la moitié.)

Je crois que ce que j’ai préféré animer, c’est le trajet de la Terre jusqu’à la Lune (c’est ce que j’ai fait en premier d’ailleurs).

Je vous remets donc le résultat de ce travail de cinq jours ici, soit dix huit secondes d’animation:

Ces dessins datent d’il y a six mois, le temps passe bien vite…J’ai l’impression que mon dessin a bien évolué depuis..

5 thoughts on “The very first planet explorer

  1. Coucou !

    C’est superbe ! Je crois que je ne me rends pas compte du temps de travail que cela demande mais c’est vraiment génial !

    J’aimerais bien en faire un avec toi si un jour (un jouuuuuur) on a le temps
    (La suite ! la suite !)

    1. Rah caribou tu es adorable!
      merci beaucoup
      et..avec plaisir! Tu n’es pas le premier à me le demander, mais tu sais comme j’aime mener des projets à bien avec toi..
      (et la suite…Eh bien écoute, pourquoi pas!)

  2. oooh chic ! un projet ! Un projet ! Un projet !

    Ah, et la musique est chic ! Mais il n’y a pas les références à la fin de la musique. C’est fait exprès ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *